Le parlement autrichien adopte une nouvelle loi sur l'Islam-

Le parlement autrichien adopte une nouvelle loi sur l'Islam-

Le parlement autrichien a adopté mercredi soir la nouvelle loi régissant la pratique de l'Islam en Autriche, après un débat houleux provoqué par le parti représentant l'extrême droite.

Une loi qui intervient en amendement dans une Europe de plus en plus méfiante vis-à-vis de la communauté musulmane en raison de la menace intégriste.

En effet, les musulmans en Autriche étaient traités sur un pied d'égalité comme toutes les autres communautés religieuses Chrétienne, Juive et même Bouddhiste, et ce, à la faveur d'une loi qui remonte à plus de 100 ans, faisant de la république alpine le premier pays européen à reconnaître officiellement la communauté musulmane, plus de 500.000 personnes, soit 6 pc de la population autrichienne en grande majorité catholique.

Le parlement autrichien adopte une nouvelle loi sur l'Islam-

Ainsi, les élèves de confession musulmane ont droit à des cours d'éducation islamique dispensés par des professeurs rémunérés par l'Etat, les filles peuvent porter le voile en classe et même, tolérance rarissime, les femmes peuvent sortir en public avec un voile intégral. A cela, il convient d'ajouter la simplification des procédures pour l'édification des cimetières musulmans, la reconnaissance officielle des jours fériés dans le calendrier musulman ou encore l'accompagnement religieux des musulmans en service militaire, dans les hôpitaux et dans les prisons.

Mais face à la menace intégriste et le nombre croissant des résidents autrichiens partis faire le "Jihad" en Syrie et en Irak, une centaine de personnes dont la plupart sont des mineurs, le gouvernement autrichien s'est vu dans l'obligation de renforcer ses outils contre la propagande islamique radicale, donnant lieu ses derniers mois à des opérations en série de démantèlement des réseaux de recrutement de djihadistes et à la mise en place d'un service "Hotline" destiné à identifier les personnes exposées à des risques de radicalisation dans leur voisinage.

Autres mesures: Interdiction des symboles des groupes terroristes, perte de la citoyenneté autrichienne des intégristes ayant une double nationalité ou encore des restrictions de quitter le territoire de l'Union Européenne pour les mineurs.

A toutes ces mesures sécuritaires, le gouvernement autrichien, issu le 15 décembre 2013 d'une grande coalition entre sociaux-démocrates et conservateurs, a présenté en octobre 2014 un projet de loi visant à introduire des amendements à la loi de 1912. Une loi jugée par les représentants de la communauté musulmane comme étant "liberticide" et "discriminatoire" par rapport aux autres textes régissant les autres cultes.

Pour lire la suite de l'article,veuillez cliquer sur le lien ci-dessous

ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog