Abdallah Zekri (CFCM) : “Je ne reconnaitrai jamais l’Islam de France [..] c’est de la foutaise !”

  • A . Dadi

Y a t-il un bug dans la matrice ? Abdellah Zekri, président de l’Observatoire des actes islamophobes du CFCM, était l’invité de l’émission de 19H Info en Algérie. L’occasion pour lui de fustiger la politique actuelle menée contre l’islamophobie, l’instrumentalisation de la laïcité ou de l’expression “islam de France”.

Abdellah Zekri n’est pas allé avec le dos de la cuillère lors de son apparition au journal de 19h en Algérie. Le président de l’Observatoire des actes islamophobes a accusé les autorités politiques de constamment appliquer un deux poids deux mesures entre les différentes communautés de la part de la justice et des déclarations d’hommes politiques.

A la question de savoir s’il reconnaissait l’expression “islam de France”, Abdellah Zekri pourtant l’un des principaux responsables du CFCM n’a pas hésité à la fustiger.

“Moi franchement je ne l’ai jamais rencontré, et tout d’abord je ne le reconnais pas, je ne le reconnaitrais jamais !

Quand on évoquera un judaïsme de France, un christianisme de France, je pourrais parler d’islam de France. L’islam est une religion révélée comme les autres, elle doit être traitée de la même manière.

Je ne peux pas pratiquer un islam français en France, puis belge en Belgique, puis marocain, algérien… Non l’Islam est une religion universelle, qu’on arrête, c’est de la foutaise !”

Pour Abdellah Zekri, derrière le terme “islam de France” se cache une perception islamophobe de l’Islam par les autorités françaises.

“Islam de France est né après les évènements du 11 septembre aux USA. Dire l’islam de France c’est l’islam de la paix, de tolérance… Moi je l’analyse comme ça, + Mais vous votre islam c’est la violence, la tuerie, la barbarie ! + Ils ne vont pas m’apprendre qu’est ce que mon islam ?! Qu’ils s’occupent de leur chapelle !”

Les propos du président de l’Observatoire des actes islamophobes du CFCM sont vifs et tranchants. Par la suite, il revient sur la laïcité utilisée selon lui pour museler les musulmans et leur imposer de manger du porc.

“Il faut déjà définir le mot laïcité car là les hommes politiques, dès qu’un musulman parle… + laïcité laïcité +… On veut remettre en cause les repas dans les écoles au nom de la laïcité. On veut remettre en cause que les enfants ne mangent pas de cochon.”

Abdellah Zekri critique la stratégie de l’UMP qui “chasse sur les terres du Front National de Marine Le Pen” tout en érigeant l’hypocrisie des hommes politiques devant les touristes des monarchies du Golfe.

“S’ils veulent respecter (interdire ?, NDLR) le voile, qu’ils aillent sur les Champs Élysées, quand les princes arabes viennent avec leurs femmes (en niqab ?), ils se mettent sur les terrasses avec leur voile. Cela on ne va pas les embêter. Mais on va embêter une pauvre femme…”

Les propos d’Abdellah Zekri à la télévision algérienne sont symboliquement très forts et rejoignent la position que se fait la majorité des musulmans de France. En mettant de côté le politiquement correct, le président de l’Observatoire des actes islamophobes a décrit la colère de la communauté musulmane en France. Il était temps que le CFCM le fasse, il aurait été préférable de le faire sur le sol français.

Ce “bug dans la matrice” créé par Abdellah Zekri ne fait que confirmer ce que nous disons depuis des années au sujet des lois discriminatoires visant uniquement la minorité musulmane. La vague d’indignation qui touche la Communauté musulmane ces dernières années ne pourra pas faiblir sans action concrète du gouvernement. Lutter contre l’islamophobie, la stigmatisation constante et les mesures spécifiques est un premier pas pour améliorer le vivre ensemble en France.

ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog