Abdellah Zekri , président de l’Observatoire de lutte contre l’islamophobie : « Manuel Valls ne reconnaît pas l’islamophobie »

Abdellah Zekri , président de l’Observatoire de lutte contre l’islamophobie : « Manuel Valls ne reconnaît pas l’islamophobie  »

Abdellah Zekri est président de l’Observatoire de lutte contre l’islamophobie.

Dans un interview qu'il a accorder à une média d'Algérie, ce samedi 18 avril, Abdellah Zekri parle du plan présenté par le premier ministre Manuel Valls ,pour lutter contre le racisme et la discrimination.

A la question de savoir ce qu'il pensait de ce plan, M.Zekri rappel que le 16 janvier le président de la République François Hollande introduit le terme islamophobie, ainsi que la Commission nationale consultative des droits de l’homme (NCDH) qui en a aussi traiter.

Mais il fait remarquer que : "Monsieur Valls ne la reconnaît pas, à ce jour. Il ne parle pas d’islamophobie alors qu’il parle d’antisémitisme. Il est le seul, pour le moment à ne pas vouloir prononcer ce terme-là."

Pour le plan en lui meme il admet que cela va dans le sens de ce que réclame l'Observatoire de lutte contre l'islamophobie.

Comme pour le durcissement des lois concernant les actes anti-musulmans ou antisémites qui devrait être fait dans le cadre de ce plan et pour lequel M.Zekri fait remarquer que l'Observatoire depuis deux ans déjà, en faisait le demande.

Il témoigne une interrogation quant l'enveloppe de 100 millions d'euros , prévu par le plan et qui doit etre distribuer a des associations :

".. nous aimerions savoir quelles sont ces associations ? Est-ce que ces associations peuvent apporter quelque chose pour lutter contre les actes antichrétiens, islamophobes et antisémites ?.."

Concernant ce qu'il appel la "cyber-haine", qu'il dit que l'Observatoire dénonce depuis quelques années.

Abdellah Zekri , président de l’Observatoire de lutte contre l’islamophobie : « Manuel Valls ne reconnaît pas l’islamophobie  »

M.Zekri pense que le premier ministre au lieu de créer une nouvelle unité pour lutter contre la haine sur internet, devrait plutôt renforcer un organisme qui s'en occupe.

Le plan parait satisfaisant pour M.Zekri sous réserve que :

"...ça ne reste pas au stade de paroles mais passe à l’action.."

Il prévient même, que si ce plan n'est pas accompagné de :

" mesures draconiennes au niveau de la justice pour condamner les personnes qui commettent les actes islamophobes, cela n’aboutira à rien. Je vous cite un exemple : un Français qui a profané un cimetière musulman a été condamné à des travaux d’intérêt général. Est-ce une peine suffisante pour quelqu’un qui a profané un cimetière ? S’il n y a pas de justice, tout ce plan n’a aucun sens."

A une question qui disait que malgré les trois mois qui ce sont écoulés depuis l'attaque de Charlie Hebdo,les attaques contre les Musulmans continus.

Abdellah Zekri répond que ces actes ne sont pas dus seulement à Charlie Hebdo mais :

"aussi dû aux discours d’hommes politiques qui aspirent à prendre ou à revenir aux fonctions hautes de l’État. On est revenu lors des dernières élections départementales sur le port du voile, la laïcité, l’immigration. Il n’y a pas que le Front National qui a eu ce genre d’attitude, mais aussi les autres partis, y compris ceux de gauche. Ils s’expriment au nom de la liberté d’expression, mais où est donc notre liberté d’expression ? Quand je dis : je suis contre le terrorisme mais je ne suis pas Charlie on m’accuse d’inciter à la haine"

ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog