Un t-shirt siglé "Palestine" crée un malaise au "Grand Journal"

Un t-shirt siglé "Palestine" crée un malaise au "Grand Journal"

Invité lundi soir du "Grand Journal de Canal+" suite au décès de six Français sur les pentes du Manaslu, dans l'Himalaya, le journaliste Nadir Dendoune a ressenti un profond malaise une fois en direct. La raison de cette tension ? Le journaliste portait un jean et t-shirt siglé "Palestine".

Pourtant, à l'antenne, Nadir Dendoune semble vêtu d'un simple tee-shirt noir. En effet, le réalisateur de l'émission de Canal+ a tout fait pour masquer l'inscription, comme décrypte, après coup, le journaliste sur le site Le Plus. "C'est en regardant le replay de l'émission que je me rends compte que pendant toute mon intervention, les cadreurs, donc le réalisateur, n'ont proposé que des plans serrés sur moi, donc sans possibilité d'apercevoir le t-shirt en entier, ce qui ne fut pas le cas pour les autres invités, qui ont aussi été filmés en plan large", relève-t-il.

"Tenez, mettez cette veste"

En regardant la séquence, on remarque effectivement que Michel Denisot semble un peu gêné. Certes, le sujet est grave, et toute plaisanterie aurait été malevenue, mais on aperçoit des regards fuyants. Il faut dire que pendant la coupure pub, la production a proposé à l'invité de mettre une veste. "Dès le début, je sens la tension. (...) Une fois la publicité lancée, deux assistants se ruent à mes côtés, paniqués. La première : "Tenez, mettez cette veste". Une fois la veste sur moi, son collègue se rend compte : 'Ça ne sert à rien, on verra toujours le t-shirt. En plus, ça ne sera pas raccord avec le début de l'émission'. Ils repartent en stress", écrit-il.

L'invité n'avait pas eu le temps de se changer

Pourtant, Nadir Dendoune n'a pas porté ce t-shirt dans l'intention de faire passer un message en direct. Invité au "Grand Journal" quelques heures avant l'émission, il n'a pas eu le temps de se changer. "(Le t-shirt est) issu de ma garde robe habituelle, sans jamais penser que ceci aurait pu être un problème, même s'il est de notoriété publique que j'ai une sympathie pour le peuple palestinien", explique-t-il.

Dans son débrief, il s'interroge ouvertement sur les raisons de ce malaise. "Pourquoi une telle crainte ? D'où vient cette gêne ? (...) Un t-shirt avec écrit dessus le mot Palestine, pas un t-shirt appelant au "terrorisme". Un t-shirt Palestine, comme on porte un t-shirt "I love New York", Rome ou Paris. Même pas un t-shirt Nike ou Adidas. Même pas un t-shirt "free Palestine", ou "Boycott Israël". Juste un t-shirt noir avec écrit dessus le mot Palestine..." A noter cependant que, à plusieurs reprises dans l'émission, une photo de Nadir Dendoune au sommet de l'Himalaya agitant un drapeau algérien, a été diffusée à l'antenne.

ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog