Inès Ibbou qualifiée pour le tournoi de Roland Garros

4 Juin 2015, 13:59  -  #SPORTS

Inès Ibbou qualifiée pour le tournoi de Roland Garros

La joueuse de tennis algérienne Inès Ibbou a gagné deux places au classement mondial « juniors » et se retrouve donc au 43e rang, selon le dernier classement publié lundi par la Fédération internationale de tennis (ITF). Une formidable ascension pour l’internationale de 16 ans, qui il y a 40 jours à peine occupait la 152e place au classement mondial. Mais, en constante progression cette saison, elle n’a cessé d’améliorer ce classement, en commençant par passer à 93e place suite à son sacre continental chez les U18, le 10 avril dernier au Caire (Egypte).

Quelques semaines plus tard, la jeune algérienne a remporté un tournoi international « junior » à Florence (Italie) qui lui a permis de se hisser à la 68e place, puis à la 45e.

L’Algérienne reste cependant sur une élimination précoce au tournoi international, disputé le 19 mai à Milan (Italie).

Ibbou pourrait améliorer ce classement davantage en récoltant d’autres points au cours des prochaines semaines, notamment, à travers sa participation au tournoi de Roland Garros du 31 mai au 6 juin à Paris (France).

« Ibbou a atteint tous les objectifs qu’elle s’est fixés pour 2015 : le titre de championne d’Afrique U18 et une place dans le top 50 mondial » a affirmé le Directeur technique national (DTN) Samir Amier.

« Le prochain objectif pour notre championne sera d’intégrer le top-ten mondial « juniors » et elle dispose de deux ans pour réussir cette performance car elle n’a que 16 ans et elle sera considérée comme juniors jusqu’à l’âge de 18 ans » a ajouté le DTN dans une déclaration à l’APS.

La jeune algérienne a été encadrée par le coach Zine El Abidine Midoun pendant dix ans (de 6 à 16 ans, ndlr) avant de passer sous la coupe de la Fédération algérienne de tennis (FAT) au début de l’année 2015, avec l’ambition de donner une autre dimension à sa carrière. (Source : APS)

Cette jeune fille à d'autant plus de mérite lorsque l'on voit les conditions dans lesquelles elle s'entraine et qui n'ont rien à voir avec celles de ses nombreuses concurrentes, en particulier celles évoluant en Europe.