Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le PS en chute libre : perte de 42 486 adhérent depuis la présidence de Hollande!

Le PS en chute libre : perte de 42 486 adhérent depuis la présidence de Hollande!

Au dernier comptage, le mois dernier, le Parti socialiste comptait 131 000 adhérents. Or, ils étaient précisément 173 486 en 2012 lors du Congrès de Toulouse. En trois ans, le PS a donc perdu 42 486 adhérents, soit une baisse de près de 25%.

Bon anniversaire François Hollande ! Le président de la République fête ce mercredi les trois ans de son élection à la tête du pays. Mais entre chiffres du chômage record et croissance morose, pas certain que le chef de l'Etat ne débouche le champagne. D'autant plus que sa cote de popularité est toujours en berne. Selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio publié mardi, seulement 26% des Français approuvent son action. Une impopularité qui gagne aussi le camp socialiste. Pour preuve, trois ans après son élection, le nombre d'adhérents socialistes est en berne.

Au dernier comptage, le mois dernier, 131 000 personnes étaient à jour de cotisations. Or, ils étaient 173 486 en 2012 lors du Congrès de Toulouse. En clair, en trois ans, le PS a perdu 42 486 adhérents, soit une baisse de près de 25% (24,49) d’adhérents. RMC s'est rendue en Saône-et-Loire, sur les terres bressannes de l'ancien ministre Arnaud Montebourg pour constater cette chute vertigineuse.

"On n'a jamais rien vu venir"

En effet, dans ce département, le nombre de militants PS s'effondre depuis trois ans: il est passé de près de 2 000 en 2012 à 1 200 aujourd'hui. En 2012, "j'ai fait du porte-à-porte en y croyant. J'ai milité mais maintenant c'est terminé. Que de promesses, que de promesses ! On n'a jamais rien vu venir. C'est tout pour les 'gros' mais pour les petits ouvriers, les retraités pas grand-chose", se désole Daniel, retraité de 63 ans qui avait fait campagne pour François Hollande et qui vient de rendre sa carte du PS.

Déçu du hollandisme, philosophe, il résume la situation avec une expression locale: "Il ne faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages". Au sein de son ancienne section socialiste de Pierre-de-Bresse, le cas de Daniel n'est pas isolé. Au fil des mois, son secrétaire, Daniel Cornibert, a de plus en plus de mal à mobiliser ses troupes: "Quand on défend un parti et qu'on s'aperçoit que la direction prend des orientations différentes que celles prévues, c'est difficile à vivre. Alors comment voulez-vous qu'on aille discuter pour soutenir le gouvernement ou un éventuel candidat, s'il y avait une candidature? On n'a même pas envie."

"Me mettre en réserve du PS"

Déçu et très remonté par la politique du couple exécutif qu'il juge bien trop libérale, Daniel Cornibert envisage donc, lui aussi, de jeter l'éponge à son tour. "Je m'accroche mais si je vois que dans deux mois rien ne bouge… Je ne vais peut-être pas rendre ma carte mais me mettre en réserve du PS. J'irais cultiver mon jardin comme disait Voltaire, et puis voilà", explique-t-il. Après trois ans de pouvoir, Denis Lemard, secrétaire fédéral chargé du pôle communication à la fédération socialiste de Saône-et-Loire, se dit lui aussi très déçu par l'orientation libérale prise par François Hollande.

Dès lors, comme de nombreux adhérents, il envisage de tout arrêter. "Je suis dans l'hésitation de reprendre des responsabilités dans ce parti. Je pense que je pourrais jeter l'éponge. Puisqu'ils sont tous plus malins les uns que les autres et qu'ils ne nous écoutent jamais, autant les laisser faire et retourner à la pêche". Dernier espoir pour ces adhérents: que le congrès du PS prévu le mois prochain redonne un cap résolument à gauche au parti.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article