Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(vidéo) Des manifestants interrompre le Congrès de la FIFA pour exiger l'expulsion d'Israël

Les deux protestataires féminins ont perturbé le discours d’ouverture du Président Sepp Blatter, brandissant des cartons rouges devant les représentants de la FIFA et criant « Israël dehors ! » avant d’être entraînées hors du hall par des agents de sécurité.

Un groupe d’environ 150 manifestants soutenant le vote [en faveur de l’expulsion] s’était réuni à l’extérieur du Hallenstadion de Zurich avant que le congrès ait commencé.

Blatter a fait des excuses pour le bref retard et a demandé aux gardes dans le bâtiment d’être plus vigilants.

La Palestine, qui est un membre de la FIFA depuis 1998, veut que le conseil d’administration suspende Israël à cause de ses restrictions à la libre circulation des joueurs palestiniens.

Elle s’oppose également à la participation aux championnats de cinq clubs israéliens situés dans des colonies réservées aux seuls juif en Cisjordanie occupée, leur présence étant illégale au regards du droit international.

« Nos demandes sont claires et justes : la liberté de circulation, la fin du racisme et l’expulsion de toutes les équipes des colonies israéliennes en Palestine occupée qui concourent dans la ligue israélienne, » a déclaré plus tôt cette semaine Jibril Rajoub, le Président de l’Association de Football de Palestine.

Le Premier ministre Israélien Benjamin Netanyahu a rejeté l’exigence palestinienne, indiquant aux journalistes israéliens jeudi à propos de l’initiative des Palestiniens : « C’est très sérieux et nous nous y opposerons avec toute la force possible. »

Netanyahu a fait ces commentaires peu de temps après la réunion avec Blatter, lors de la visite de dernière minute de ce dernier en Israël et dans les territoires Palestiniens occupés pour essayer de trouver une solution et empêcher le dépôt de la motion.

« J’ai dit à Blatter qu’en permettant la suspension d’Israël, il provoquerait la destruction de la FIFA, » a dit Netanyahu a la presse Israélienne.

Blatter s’est également opposé au vote en indiquant qu’il introduisait la politique dans le football, et qu’Israël n’avait pas ouvert de brèche dans les statuts de la FIFA [combien a-t-il été payé pour faire ce genre de déclaration ? - NdT].

Pendant sa visite, Blatter a, semble-t-il, proposé un « match de paix » entre les équipes nationales palestinienne et israélienne, et a prétendu avoir reçu la confirmation orale par Netanyahu que les restrictions aux joueurs Palestiniens seraient allégées.

Le joueur de l’équipe nationale palestinienne, Sameh Maraabah a été kidnappé au pont Allenby par les forces israéliennes, peu de temps après la visite de Blatter à Netanyahu, pour des « raisons de sécurité. »

Avant que les manifestants au congrès de la FIFA se soient mobilisés ce vendredi, Blatter avait réclamé « discipline et fair play » de la part des représentants de la FIFA, alors qu’ils cherchaient à résoudre le problème.

Le vote programmé a besoin d’un majorité des deux tiers des 209 membres pour entraîner l’expulsion de l’État de l’Apartheid.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article