Secret des affaires. Elise Lucet s'attaque à la directive européenne

11 Juin 2015, 18:10  -  #INFOS NATIONALES

Secret des affaires. Elise Lucet s'attaque à la directive européenne

La journaliste de France 2 s'oppose à une directive européenne qui pourrait contraindre les journalistes à taire des informations, sous peine d'actions en justice.

S'élevant contre la directive européenne sur le secret des affaires qui menace la liberté de la presse, Elise Lucet, présentatrice du JT de 13 h et de l'émission Cash Investigation sur France 2, a lancé discrètement au début du mois une pétition. Soutenue par le collectif « Informer n'est pas un délit », elle a déjà réuni plus de 150 000 signatures venant de plusieurs pays de l'Union européenne.

« Bientôt, les journalistes et leurs sources pourraient être attaqués en justice par les entreprises s'ils révèlent ce que ces mêmes entreprises veulent garder secret. (...) Avec la directive qui sera bientôt discutée au Parlement, toute entreprise pourra arbitrairement décider si une information ayant pour elle une valeur économique pourra ou non être divulguée », indique le texte de la pétition qu'on peut lire sur Change.org.

Luxleaks, Monsanto, Gardasil...

La journaliste anticipe : « Autrement dit, avec la directive "Secret des Affaires", vous n'auriez jamais entendu parler du scandale financier de Luxleaks, des pesticides de Monsanto, du scandale du vaccin Gardasil... Et j'en passe. »Une atteinte au métier de journaliste selon le texte : « Notre métier consistant à révéler des informations d'intérêt public, il nous sera désormais impossible de vous informer sur des pans entiers de la vie économique, sociale et politique de nos pays. »

Et la présentatrice de France 2 de citer son cas : « les reportages de « Cash Investigation », mais aussi d'autres émissions d'enquête, ne pourraient certainement plus être diffusés.(...) Si une source ou un journaliste "viole" ce "secret des affaires", des sommes colossales pourraient lui être réclamées. »

Edwy Plenel, Patrick Cohen ou Eva Joly

Pour étayer son propos, Elise Lucet cite même l'écrivain George Orwell, l'auteur du roman d'anticipation « 1984 » : « Le journalisme consiste à publier ce que d'autres ne voudraient pas voir publié : tout le reste n'est que relations publiques. »

De nombreux journalistes ont d'ores et déjà signé la pétition de leur consœur. Parmi eux, Edwy Plenel, Paul Moreira ou encore Patrick Cohen. On y trouve aussi la députée européenne Eva Joly.