OPINION : M.Azedine Mebarki, fondateur du M.I.C

25 Juillet 2015, 12:31  -  #LE "TER-TER" DE VENISSIEUX, #INFOS LOCALES VENISSIEUX

OPINION : M.Azedine Mebarki, fondateur du M.I.C
LE "TER-TER" DE VENISSIEUX, se veut d’être la rubrique qui rend compte, communique ou laisse place aux débats, points de vue, actions citoyennes indépendantes issues des Quartiers de Vénissieux.
ICIVénisieux dans sa démarche de défense de la liberté d'opinion citoyenne des quartiers, respectant le cadre Républicain.
Publie dans son intégralité et sans modification, un communiqué envoyé par M.Azedine Mebarki fondateur du M.I.C à Vénissieux.
Ceci pour permettre à chacun de nos lecteurs, de se faire leur propre point de vue, vis à vis de l'argumentaire avancé...en toute indépendance "intellectuelle"
La Rédaction d'ICIVénissieux
Le Communiqué :
Faisons en sorte que nos enfants n'aspirent pas a devenir Booba ou Scarface : Le plus gros souci aujourd'hui n'est pas un manque de moyens ,mais la volonté des pouvoirs publics et des réseaux parallèles .
Il faudrait enlever 20K fonctionnaires dans les administrations qui ne servent à rien ,les pôles emplois,les conseillers en "balnaverie international" ,un grand ménage .
Il faudrait accorder une semaine complète par an aux élèves hors "structure scolaire" pour leur faire découvrir les métiers qui ont des perspectives prometteuses ,et les métiers qu'ils souhaitent par passion ou capacité spécifique .
Exemple dans l'industrie du luxe qui cartonne en période de crise , le pourcentage de gens issus des banlieues est ridicule (même dans des filières basiques),donc on arrête de tâtonner et on envoie un plan national .
On doit démarrer toutes ces préparations VRAIMENT à partir de la 6ème ,par des préparations théoriques suivies de stages sur le terrain de la réalité.
Dès le plus jeune age faisons leur goûter au luxe d'environnements inhabituels pour eux via l'école,faisons les tomber dans le haut de gamme !
L'histoire du jeune arbre qui pousse droit avec "une tutelle"....On aura moins de jeunes qui rêvent de devenir Booba ou Scarface si ils peuvent rêver ,se projeter et constater que ceux qui gagnent le plus d'argent ,voyagent , et vivent "sans craintes" ,sont ceux qu'ils appellent les "bouffons" dans leur langage."
La carte scolaire" doit être réformée et le combat des parents pour l’amélioration du niveau d'instructions dans les écoles de ZEP par exemple doit être entendu .
On doit appliquer ce qui parait une évidence pourtant !
Et dans les zones vraiment difficiles ,désolé pour le coté politicien ,mais il faut qu'on range les "progressistes de gauche" et leur idéologie défaitiste ,dans une ONG en Afrique ou ailleurs ,et qu'on mette du personnel en phase avec le milieu et le contexte .
Trop souvent on met des dresseurs de chiwawa ,là ou on a besoin de dompteurs de fauves (désolé pour la formule mais cela évite de tourner autour du pot) .
On a des profils prêts à relever le challenge dans toute la France .
Azedine Mebarki, fondateur du M.I.C à Vénissieux
OPINION : M.Azedine Mebarki, fondateur du M.I.C