Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La France espionne les télécommunications au Maroc, en Algérie et en Tunisie(selon sputnik)

Paris : Sputnik, le service d'information multi-média russe, citant une enquête journalistique réalisée en France, assure que la DGSE met sous écoutes illégales, les télécommunications dans les trois pays du Maghreb.
 La France espionne les télécommunications au Maroc, en Algérie et en Tunisie(selon sputnik)
En effet, le média étatique russe, Sputnik, citant une enquête du journal français Le Nouvel Observateur, a indiqué que la DGSE, le service de contre-espionnage extérieur français, avait lancé un programme de 700 millions d’euros, sous le mandat de l’ex-président français Nicolas Sarkozy et qui se poursuivrait jusqu'à aujourd'hui, pour mettre sous écoutes illégales, les télécommunications dans nombreux pays dans le monde, parmi eux, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie.

L’enquête journalistique menée par le média français, qui se base sur des témoignages anonymes de plusieurs responsables actuels et passés, a révélé que les services secrets français, interceptent le trafic câble en provenance d’une quarantaine de pays dont, le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, l'Iran, l'Irak, la Syrie, l'Arabie saoudite, la Russie, la Chine et les Etats-Unis.

Via des stations clandestines d’écoutes, implantées le long des côtes françaises, les services secrets français, indiquent les mêmes sources, "écoutent" les câbles sous-marins.

Le nouvel Observateur cité par Sputnik écrit :
‘‘Ainsi, des ordinateurs très puissants trient une information acquise: tous les jours des dizaines de millions d’e-mails, de SMS, d’échanges par Skype, WhatsApp, Facebook… Ils isolent automatiquement, par numéro de téléphone ou adresse IP, les échanges des individus visés. Un logiciel reconnaît les voix, un autre traduit".

Les enquêteurs ont indiqué que ces opérations d’espionnage ne sont pas destinées uniquement à la lutte contre le terrorisme, elles visent aussi les acteurs diplomatiques, politiques et économiques.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article