Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hommage à Nabila Djahnine, à ses semblables tuées par la connerie humaine

Hommage à Nabila Djahnine, à ses semblables tuées par la connerie humaine
Nabila Djahnine a été assassinée le 15 février 1995 à Tizi Ouzou (Algérie), durant la décennie noire comme surnomme les Algériens les 10 ans d'horreurs qu'a connu l'Algérie.
Cette ville de Tizi Ouzou où elle a étudié pour obtenir son diplôme d'architecte et y exercé son métier.
Elle avait trente ans quant elle fut assassiner.
Elle défendait la cause Féminine, prenant très tôt part aux mobilisations contre le code de la famille, voté en 1984 et toujours en vigueur en Algérie, qui fait des femmes algériennes des mineures à vie.
Des séances de ciné-club qu’elle a fréquenté adolescente, dans sa ville natale de Béjaïa, au Collectif d’étudiantes qu’elle a animé, en 1988 à Tizi Ouzou, jusqu’à à l’association « Tighri n’Tmettuth »(Cri de femme), créée en 1990 et qu’elle a présidé.
Une association qui tentait de libérer les femmes de la prison dans laquelle les avaient enfermées le code de la famille , en leur offrant la possibilité d’avoir des activités dans les espaces publics
Nabila Djahnine n’a eu de cesse de rassembler, organiser et mobiliser en particulier pour dénoncer le sort fait aux femmes.
Elle était jeune, elle rêvait d'un pays réellement libre et démocratique, elle symbolise la femme combattante.
les commentaires sont les bienvenus si ils respectent la légalité et les règles de bonne conduite. En conséquence, ne seront pas publiés les commentaires :
Tout message à caractère injurieux, raciste, discriminatoire, diffamatoire ou contraire aux mœurs

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article