Devedjian: les Allemands "nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes"

par A . Dadi  -  11 Septembre 2015, 18:54  -  #INFOS NATIONALES

Devedjian: les Allemands "nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes"

Les Allemands "nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes",c'est ainsi que c'est exprimer Patrick Devedjian, député des Hauts-de-Seine un "républicains" made in "Sarkozy"!

Au moment ou le préfet Jean-François Carenco évoquait la situation des réfugiés syriens et irakiens qui arrivent d'Allemagne et que la France "se prépare" à accueillir.

L'irresponsable politique qu'il est à ce moment là, n'inspire par ses propos que du mépris , devient la preuve que la bêtise est humaine, qu'elle à un visage, le sien !

Cet homme qui ose prétendre être un représentant de la République à essayer de rattraper le coup par un tweet ou il s’excuse de "cette boutade humoristique (...) effectivement déplacée"

Il crache une formule inexcusable, qui tient de la morve mentale d'un racisme les plus abject et c'est une boutade déplacée !

Mais il continu dans son tweet de repentance , pour se défendre de toutes accusations de racisme, xénophobie, en osant rajouter :

"Je la regrette d'autant plus que j'organise moi-même l'accueil des malheureux réfugiés"

A croire que sa réponse, répond de la même logique que celle que beaucoup de bœufs hypocritement racistes disent quant ils sont mal à l'aise et tentent de se justifient par une formule lâche du type : " moi j'suis pas raciste un de mes meilleurs amis c'est un noir, un arabe..."

Même les excuses sont honteuses, pathétiques !

Il n'y a pas à pardonner, comprendre quoi que ce soit, cela suffit dans ce pays qu'un discours, une pensée raciste qui se répand dans tous les partis politiques, soit excuser, "comprit" sur le dos de la dignité de millions de Français, ceux qui sont arabes, noirs,...

Cette xénophobie qui gagne le pays entier et qui nous amène avec la complicité d'une classe politique inefficiente, qui n'est devenu qu'une "entreprise" de carrière, organisée et gérée par des pontes à Paris, à l'implosion sociétal , la destruction du peu de cohésion nationale qu'il nous reste et peut être nous faire sombrer dans des affrontement communautaires, des dérives racistes dangereuses.