Nous restons solidaire avec Hisham, qui n'a toujours pas retrouver son père.

À ICI Vénissieux comme nous l'avions écrit (un petit geste de chacun ), tant que Isham communiquera sa volonté de retrouver son père.

Nous continuerons à lui apporter notre petite aide en diffusant régulièrement ses textes d'un fils qui cherche son papa qui s'est perdu à cause de cette saloperie d’Alzheimer !

Nous ne sommes pas des journaleux pour se tenir à un discours de convenance.

Alors même si vous n'avez pas d'informations concernant son père, ce vieux et beau chibanis, continuer à faire tourner l'avis de recherche, c'est important .

Témoigner SVP, sur la page Facebook d'Isham, de la solidarité... et de l'amour merde !

Parce que c'est une épreuve terrible que celle qu'il vit et dans ces moments l'on doit être tellement fragile, que tout petits gestes, paroles, écrits avec ce qui nous est essentiel, notre Humanité.

Aide moralement à tenir, ne pas sombrer.

Nous ne nous connaissons pas dans la réalité mais Isham est notre frère en Humanité, c'est pourquoi nous lui témoignons beaucoup d'amour fraternel.
A.A.Dadi
M. El Mekki Terrak qui à disparu depuis le 17 juillet 2015
M. El Mekki Terrak qui à disparu depuis le 17 juillet 2015
4 mois...
Oui 4 mois, cela paraît incroyable mais c'est bien vrai. Plus aucune trace, pourtant je reçois des photos...de petits vieux qui te ressemble seulement. Je me déplace aussi...et ça fait très mal quand j'arrive sur les lieux, tu sais bien pourquoi, car ce n'est pas toi.
Ne vous trompez pas dans ce genre de situation, ya pas de solution ou de position à adopter, faut gérer le stress, l'angoisse, les prises de tête mais surtout le manque de sommeil et la déprime.
J'avoue quand ce moment je suis entre le "je suis perdu" et "je m'en fout de tout", mais c'est trop facile de craquer donc on lutte, pour ceux qui me connaisse bien, je suis pas du genre à lacher l'affaire facilement mais la j'avoue c'est rude, dur, plus l'impression d'être perdant et de subir que d'avancer efficacement.
Souffrance horrible que de vivre, dans le doute, je suis seulement certain d'avoir des doutes rien de plus, j'ai perdu le nord depuis le 17 juillet... 4 mois que cette foutue porte ne s'ouvre plus, elle qui s'ouvrait à n'importe quelle heure, avec ton sourire et ta bonne humeur. Tu me manques papa, je suis un bonhomme mais je t'avoue que je chiale un peu en cachette, mes mains tiennent ma tête car je ne sais pas si j'ai les épaules suffisamment forte pour continuer comme ça.
Ma femme, mes enfants assurer mon rôle de mari et père, les pieds bien sur terre cela te rappelle le sens des responsabilités mais cela n'efface pas cette triste réalité, cette foutue banalité, cette maladie.
Je m'en refaire au tout puissant tant bien que mal, rien n'arrive par hasard... Patience
Ton fils
Hishâm
Lien de la page facebook d'Isham :
ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog