(Racisme)George Bensoussan : La « répliques » odieuse d'un personnage qui n'a pas notre respect

(Racisme)George Bensoussan : La « répliques »  odieuse d'un personnage qui n'a pas notre respect

Encore une fois , une énième fois, toujours de trop, un racisme des plus immonde c'est exprimé sur les ondes d'un média dominant pour s'en venir cracher sur un pan entier de la communauté Française, celle de culture arabe.

Le mot "craché" est à sa juste place parce qu'il n'était pas question là d'un raisonnement tirant le citoyen Français, son humanité vers le haut mais vers la haine, la division, l'affrontement.

En cette période trouble politiquement au niveau nationale, violente et mortifère au niveau international, un idiot(1) de plus a osé.

Dans une émission où il y a très souvent un discours à la limite de la pensée bœuf la plus bête, "Répliques" sur France Culture animer par l'autre philosofaux Alain Finkielkraut (celui qui a un discours compulsif lorsqu'il parle de l'Islam, des musulmans, des Maghrébins, blacks..),on a outrepassé l'acceptable, en y tenant des propos racistes, xénophobes.

Samedi 10 octobre dans cette émission qui s'habille dans la forme d'une logique démocratique en mettant en scène une confrontation entre intellectuels aux vues opposées et qui est au fond n'est qu'un énième prétexte médiatique pour que puisse s'exprimer et donc se banaliser, les idées les plus réactionnaires.

Celle d'une France rancie et nostalgique, peureuse et qui se renferme en fantasmant sur une identité qui serait figée par l'Histoire, dans le temps, hermétique à un universalisme qui serait le fruit de tous et non pas des dominants de l'instant.

Lors de l'émission du samedi 10 octobre qui avait pour thème "sens de la République ", des propos racistes ont été tenus par George Benssousan, historien, rédacteur en chef de la revue d'histoire de la Shoah et responsable éditorial au Mémorial de la Shoah.

À la 28e minute de l'émission, Georges Bensoussan, en essayant de soutenir son hypothèse d'un antisémitisme généralisé des populations dites « musulmanes » en France, a tenu ses dires:
« Aujourd'hui nous sommes en présence d'un autre peuple au sein de la nation française, qui fait régresser un certain nombre de valeurs démocratiques qui nous a portés. (...). Il n'y aura pas d'intégration tant qu'on ne se sera pas débarrassé de cet antisémitisme atavique qui est tu, comme un secret. Il se trouve qu’un sociologue algérien, Smaïn Laacher, d’un très grand courage, vient de dire dans le film qui passera sur France 3 : "C’est une honte que de maintenir ce tabou, à savoir que dans les familles arabes, en France, et tout le monde le sait mais personne ne veut le dire, l’antisémitisme, on le tète avec le lait de la mère".

Il y a très peu de temps nous publions un article "La Nadine et les autres ", suite à des déclarations racistes de personnalités bouelitique(2) et dans lequel nous traitions d'un racisme culturel en France.

M.Benssousan va bien au-delà de ce racisme culturel par son raisonnement, il est bien pire le sien puisqu'il catégorise en utilisant une déclaration d'un dit sociologue, toute une partie des citoyens Français et de France : ceux dit de culture Arabe ("..les familles arabes..."), dans un sens qui tend à la condamnation générale, jetant l’opprobre sur tous un pan de la population de France et qui répond d'un racisme biologique dégueulasse.

La façon en elle-même d'exprimer au fond sa pensée profonde de M.Benssousan, est en soi lâche et tordue, puisqu'il la construit en usant des mots d'un autre et comme par un hasard cet autre se prénomme Smain.

Comme pour se dédouaner par avance de l'accusation de racisme...c'est lâche et vicieux, à l'image de la petitesse d'esprit de cet homme.

Avec tout ce qui a de plus normale en matière de réaction face de telles saloperies intellectuelles, un homme lui digne de porter le titre d'historien, Patrick Weil qui est aussi politologue, lui rétorqua :

« C'est une honte que vous puissiez dire une chose pareille parce que vous condamnez quatre millions de nos compatriotes »
Voilà où nous en sommes aujourd'hui en France, la classe politique partisane mise à part des gesticulations médiatiques (par ce qu'elle-même est source de plus en plus souvent de ce type de propos raciste) ne fait rien, les pouvoirs publics, l’État ne fait rien.

Il devra arriver un temps ( rapidement avant qu'il ne soit trop tard) où les leaders d'opinion et/ou politiques issus des quartiers populaires de Vénissieux sortent de cette comédie politique , de leurs divisions partisanes artificielles et construisent un large rassemblement politique indépendant pour la défense et donc la protection politique des habitants de Banlieue.

Le président Hollande ne faisant que des déclarations qui ne sont que de la ventile verbale, puisque suivies par aucun acte fort politique et Valls quand il la ramène est peu crédible lui qui dit un jour : "il y a trop de noirs et d'arabes, pas assez de White, de blancs, de blancois, mettez-moi des blancs et des blancois".

Alors dans les quartiers populaires il faut prendre les choses avec gravités car l'escalade se fait de plus en plus rapide et il n'y a l'air d'avoir aucun "garde fou" à cette déferlante raciste.
Il est temps de nous (r)éveiller politiquement !!

(1): Nous nous imposons des règles de politesse pour le respect de nos lecteur parce que sinon on risquerai d'y aller trop fort.

(2): La politique est une chose noble pour nous et lorsqu'il s'agit de personnalités politique qui tiennent des propos qui résultent d'une "boue mentale", elles méritent que le terme de "bouelitique".

ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog