Appel de féministes : Nous refusons la guerre

par A .  -  1 Décembre 2015, 22:18  -  #INFOS NATIONALES

Appel de féministes : Nous refusons la guerre
Nous refusons la guerre
Nous nous opposons aux bombardements du territoire syrien, qui ne conduiront qu’à plus de morts injustes là-bas et ici.
La France doit renoncer immédiatement à ses guerres interventionnistes qui sont le problème et non la solution.
Nous nous opposons à l’état d’urgence et à la militarisation de la France, qui ne mènent qu’à un renforcement du racisme, du classisme et du sexisme.
Nous, qui avons pour certain.e.s perdu des proches là-bas et ici, refusons que la disparition de ces personnes soit instrumentalisée pour légitimer la politique impérialiste et belliciste de la France.
Nous appelons à :
- L’arrêt immédiat des bombardements
- L’arrêt immédiat de l’état d’urgence
- Une remise en question de la politique militariste de la France et du commerce d’armes
- Une réaffectation des crédits alloués aux guerres, vers la lutte contre les formes d’oppression et de discrimination racistes, sexistes et de classe qui marquent la société française
Cette pétition, initiée par des féministes à titre personnel, est ouverte à tou.te.s.
Lien pour signer la pétition :
Premier.e.s signataires (par ordre alphabétique) :
Zahra Ali, chercheuse a l'université de Chester, militante féministe et antiraciste. Chadia Arab, chargée de recherche CNRS, université d'Angers. Paola Bacchetta, sociologue. Laila Benderra, Médecin. Rachele Borghi, maitresse de conférence féministe. Maguy Borrás militante féministe. Pascale Carayon militante féministe, ingenieure en sciences sociales. Audrey Chenu, auteure de Girlfight. Javiera Coussieu Reyes. Geneviève Cresson. Emma Crews, militante féministe. Jacqueline Crozet, militante féministe, Femmes en Noir Montbrison. Aurélie Damamme. Charlotte Dupont, comédienne. Inès de Luna, militante féministe antiraciste quartiers populaires, enseignante et artiste. Florence Degavre. Christine Delphy. Judith Depaule, metteure en scène. Nawal El Yadari, professeure de philosophie. Caroline Elissagaray, enseignante en lycée. Sil Enda, chercheuse. Jules Falquet, féministe et sociologue. María Luisa Femenias. Marie Laure Geoffray, enseignante-chercheuse et militante antisexiste. Tauana Olivia Gomes Silva, chercheuse en histoire et militante afroféministe. Anouk Guiné, Maître de Conférences à l'Université du Havre. Hélène Harder, cinéaste. Odile Hoffman, géographe IRD. Elisabeth Hofmann. Claudia Hasanbegovic, féministe. Marie Jolu-Planques, féministe. Azadeh Kian, Professeur des universités, Paris Diderot. Judith Kinanga Kapinga, éducatrice de jeunes enfants. Stéphanie Kunert, Maître de conférences, Université Lyon II. Louiza Lamia. Diane Lamoureux, professeure. Chloé Le Meur, professeure en collège. Amélie Le Renard, sociologue. Seloua Luste Boulbina, philosophe, collège international de philosophie. Delcele Mascarenhas Queiroz, professeure chercheuse de l´Universidade do Estado da Bahia. Rania Majdoub. Zakia Meziani, ARDLFM. Nasima Moujoud. Lydie Mushamalirwa, journaliste. Myriam Paris, doctorante en science politique. Carine Pionetti, chercheuse indépendante en environnement et droits des femmes. Hélène Pouit, photographe. Cha Prieur. Johanna Renard, militante féministe et doctorante. Meriem Rodary, anthropologue. Roselyne Rollier. Dominique Rosier. Leslie Salata. Aslı Telseren. Marlène Tuininga, journaliste militante. Stella Valiani. Aude Westphal, professeure de danse et d'histoire de la danse. Mira Younes, doctorante. Marta R. Zabaleta, économiste, écrivaine, poète. Najate Zouggari, doctorante en sciences sociales.