Des centaines de personnes forment une chaîne humaine à Lyon

La France qu'on aime, la France qui s'aime.
La France dans laquelle ICI Vénissieux se reconnait.
Des centaines de personnes forment une chaîne humaine à Lyon

Plusieurs centaines de personnes -770 selon les organisateurs, 600 selon la police- ont formé dimanche une chaîne humaine à Lyon pour dénoncer "l'état d'urgence climatique" à la veille de l'ouverture de la COP21.

Rassemblés vers midi dans la bonne humeur à l'appel d'Alternatiba Rhône, les manifestants de tous âges se sont tenus par la main sur le pont de la Guillotière et le long des berges du
Rhône.

"C'est un crime climatique qui est en train de se commettre et il faut faire naître un mouvement en profondeur dans la société", a déclaré Gérard Vaysse, un organisateur d'Alternatiba.

Le mouvement citoyen a appelé à cette chaîne humaine après l'interdiction préfectorale d'une marche pour le climat organisée samedi par la Coalition climat 21, en raison de l'Etat d'urgence après les attentats du 13 novembre.

Source : AFP

Des centaines de personnes forment une chaîne humaine à Lyon

Plusieurs participants portaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Les murs que nous faisons tomber deviennent des ponts", "Etat d'urgence climatique, vive la société heureuse", "Laissons le pétrole sous terre, le soleil suffit" ou encore "Unis pour le climat et la paix".

"Je pense que l'échec de la conférence de Copenhague sur le climat montre qu'il faut que la société civile fasse pression sur les gouvernements", assure Olivia Deroubin, venue manifester avec ses trois enfants. "Je me sens concernée pour mes enfants, d'autant que les scientifiques sont unanimes pour dire qu'il faut prendre des décisions maintenant", ajoute-t-elle.

Venue avec sa fille, Céline Duret, une chanteuse de 47 ans, dit avoir "pris conscience il y a deux ans que c'était important de changer notre façon de fonctionner sur la planète".

"Les politiques peuvent échouer, mais nous nous n'échouerons pas", veut croire Léa Delalee, une étudiante de 21 ans. "Il y a tellement de choses à faire pour le climat, les solutions, on les a, mais elles ne sont pas mises en place", déplore-t-elle, espérant que "des décisions seront prises" à Paris.

Après s'être applaudis, les participants se sont dispersés peu avant 13H00, sans incident, un peu poussés par la pluie.

A Lyon, cette Chaîne humaine s’inscrit dans la continuité des mobilisations citoyennes organisées dans le Rhône par Alternatiba cette année : les Villages des Alternatives de Givors (mai 2015) et de Lyon (octobre 2015). "Une telle mobilisation de la société civile autour des enjeux du climat démontre une nouvelle fois que les citoyens n’entendent pas laisser l’avenir climatique se décider sans eux" fait remarquer le collectif.

Depuis vendredi, des dizaines d’autres chaines humaines ont eu lieu dans toute la
France ainsi que près de 60 marches partout dans le monde, de Tokyo à New York
en passant par Manille, Rio de Janeiro ou le Bangladesh.

Le mouvement européen Alternatiba regroupe des collectifs citoyens dont l’ambition
est de faire connaître au plus grand nombre les alternatives concrètes au changement climatique.

ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog