Hommage à Rosa parks : Nous sommes et seront dans les quartiers populaires comme ROSA PARKS.

par A . Dadi  -  4 Décembre 2015, 14:55  -  #HISTOIRE

Hommage à Rosa parks : Nous sommes et seront dans les quartiers populaires comme ROSA PARKS.
Nous n'accepterons jamais l'injustice surtout si elle se veut humiliante, méprisante !

Nous résisterons pour nos droits humains et serons solidaires des uns et des autres, quelque soient nos particularismes religieux ou non.

Ils nous veulent diviser : conservateurs, démocrates, modernistes, alternatifs, croyants , non croyants, issus des quartiers et d'ailleurs.

Il faut qu'ils trouvent en face un mur humain, citoyen solide, qui résiste et fasse front dans nos quartiers à cette montée de haine en France.
Un racisme dangereux qui a été entretenu depuis des décennies parce que jamais traité, par une classe politique droite comme gauche.

Cette classe politique n'a jamais abandonné consciemment ou non, une vieille façon de raisonner l'identité Française .

Pour nous ils ont souvent des points de vue, des logique de réflexions concernant les quartiers, qui sont hérité(e)s de la période coloniale.

L'autre, l'immigration postcoloniale, les Français qui en sont issus, qui sont sur certains aspects culturels différents de la majorité sont toujours considérés comme un corps a part de l'ensemble.

Lui reprochant un communautarisme qui est un fait social résultant d'une politique discriminatoire qui n'a pas de nom mais qui est une réalité, beaucoup d'analyses le démontrent.

C'est le système politique actuel qui à créer le communautarisme.
Les banlieues sont le fruit de plusieurs décennies de politiques "farces et attrapes", qui n'agissent pas sur le fond, la cause principale (pas seule!) de tous ces problèmes sociaux.

un racisme sociétal ancré, là est le principal problème de ce pays, le reste ce que font ces politiciens c'est beaucoup de vents qui tournent autour sans jamais l’abordé.

Normal tous ces partis ont fait ce que sont ces banlieues aujourd'hui, ils en portent l'entière responsabilité politique.
Leur attitude populiste soufflant le chaud et le froid, comme le fait le gouvernement socialiste avec le Front des Haines d'un coté et l'Etat d'urgence de l'autre.
Les centaines de perquisitions avec un nombre certain de débordements, d'abus comme en témoigne chaque jour les médias.
Démontre qu'ils ne sont pas près à un bilan de leurs actions mais continus justement à jouer dans un but électoraliste, avec les émotions.
D'un coté on use et abuse d'un Etat d'urgence qui fait de nombreux dégats :
Des personnes qui ne représente aucuns danger pour la société, bien au contraire elles s'inscrivent dans le débat politique en militant en toute indépendance, sont perquisitionnés comme le jeune Ismael Boudjekada .
Des militants écologistes authentiques qui ne courent pas après les strapontins et les privilèges qui en découlent, se font frappés par la police, sont mis en garde à vue et même condamné pour certains !
De l'autre coté on agite le danger du Front des haines de l'autre marine.
Ce sont ceux qui ont fait grossir la bête immonde a des fins électoraliste qui crient au danger encore une fois et toujours à des fins électoraliste, les quartiers populaires sont pris au piège de ce chantage politique.

Un jour les quartiers seront touchés par cette révolte citoyenne salvatrice, juste et digne, qu'a eue Rosa Parks face à l’injustice qu'elle et ses semblables subissaient.
A.A.Dadi