Opinion : Aux urnes citoyens, le règne de l'insolence et du mépris tire à sa fin!de Rachid Ziani

  • Rachid Zani

Liberté d'opinion, liberté d'expréssion, Rachid Zani entrepreneur et habitant de Vénissieux.

Opinion : Aux urnes citoyens, le règne de l'insolence et du mépris tire à sa fin!de Rachid Ziani

Je finis à l'instant l'article qui suit, à propos des régionales dont beaucoup subodorent le scrutin de demain réduit comme peau de chagrin sous prétexte d'un "j'menfoutisme" général, qui s'érige désormais, comme le nouveau crédo démocratique ou la néo-doctrine républicaine.


Le billet intitulé : " Vénissieux veut défendre la place des communes dans le pacte de cohérence métropolitain" signé j'imagine par M. Lulla, le rédacteur en chef du journal "EXPRESSIONS" qui veille scrupuleusement au respect de la ligne éditoriale de son égérie, j'ai nommé la muse, que dis-je la diva qui n'a d'expression que le rouge et les accès de colère qui la caractérisent.


"les élections régionales devraient se jouer sur des thèmes de politique nationale" La belle affaire, pensez bien, on ferme un local, on perquisitionne quelques "malandrins" cachés ici et là, et le tour est joué.


On a sauve sa place et mieux et pour longtemps, parce que pour tout dire, tout est question de temps quand il passe et qui ne revient pas!


"quel sort sera réservé aux amendements proposés par les communes" s'interroge le journaliste.
Que deviendra sa ville chérie une fois docilement rangée dans le sillon métropolitain?


Restera-t-il aux affaires du journal que lui a confiées son idéal féminin? Et s'il devait pointer au chômage?


"Nous ne savons toujours pas qui décidera de la recevabilité de nos propositions" déplore le maire(Lol) quand son adjoint aux affaires économiques, le sieur Boumertit d'ajouter:"on ne peut pas accepter de devenir un simple guichet de doléances."


C'est qu'il nous ferait pleurer nos élus, j'en ai la larme à l'oeil. À quand un téléthon pour le parti communiste de Vénissieux?


Extrait de l'article:


"les élus vénissians se sont étranglés en lisant dans l'introduction du pacte que "la France s'est largement construite sous la monarchie comme sous la République, sans les villes voire contre les villes"


Et de crier aux mensonges le sieur Milet en grand ordonnateur et gardien du temple municipal:


"c'est la loi du 14 décembre 1789 sous la Révolution française, qui acte la création des communes et crée les conditions d'une vie municipale démocratique" ou népotiste mon poto !


Aux urnes citoyens, le règne de l'insolence et du mépris tire à sa fin!

Aux urnes citoyens, le règne de l'insolence et du mépris tire à sa fin!

Rachid Ziani

ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog