Tunisie : Il y a 5 ans, Mohamed Bouazizi s’immolait par le feu

18 Décembre 2015, 15:26  -  #INFOS INTERNATIONALES

Tunisie : Il y a 5 ans, Mohamed Bouazizi s’immolait par le feu

Le 17 décembre 2010, un jeune vendeur de fruits et légumes de Sidi Bouzid, dans le centre de la Tunisie, se voit confisquer sa marchandise par des policiers. Mohamed Bouazizi, 26 ans, s’immole par le feu devant la sous-préfecture de la ville. Grièvement blessé, il est plongé dans le coma. Dès le lendemain, des affrontements éclatent dans la ville. Rapidement, Bouazizi devient le symbole d’une génération sans avenir. Le 24 décembre, un manifestant est tué par la police. La visite du président Ben Ali auprès de Mohamed Bouazizi, toujours dans le coma, n’y fait rien. D’autant que le président ne semble rien comprendre : il dénonce les manifestations comme étant le fait d’extrémistes. Celles-ci s’amplifient pourtant à mesure que les victimes des violences policières s’accumulent. La contestation, sociale au départ, devient politique. C’est le régime, honni, qui est en ligne de mire. Mohamed Bouazizi meurt le 4 janvier 2011, soit dix-huit jours après son acte désespéré. Environ 5.000 personnes assistent à son enterrement le 5 janvier. La contestation continue de se développer dans tout le pays. Dix jours plus tard, le régime autoritaire de Zine El-Abidine Ben Ali, en place depuis 23 ans, s’effondre. C’est le début du « printemps arabe ».