Vénissieux / Ville fontaine : Les terribles secrets de l'instituteur présumé pédophile qui a débuter sa carrière à Vénissieux

Romain Farina, 45 ans, marié et père de deux enfants, mit en cause dans cette sordide affaire de pédophilie.

Vénissieux / Ville fontaine : Les terribles secrets de l'instituteur présumé pédophile qui a débuter sa carrière à Vénissieux

Selon le Parisien du 29 Mars 2016,l'enquête sur l'ex-directeur de l'école de Villefontaine (Isère), qui à démarré sa carrière à Vénissieux, fait apparaitre de nouveaux faits et montre la dangerosité de ce prédateur.

C'est l'autre affreuse affaire de pédophilie qui secoue la région Lyonnaise.

Romain Farina à été interpellé le 23 mars 2015, lui l'instituteur de CP et directeur d'une école de Villefontaine (Isère), est le suspect d'une dizaine de viols et agressions sur des enfants selon un article du site "Le parisien".

Une mise en scène ignoble , crapuleuse pour tromper les enfants

En effet d'après le journal concerné, il aurait profité du paravent d'« ateliers du goût » qu'il encadrait, pour contraindre des enfants à des actes obscènes.

Pour cela les yeux de ces enfants étaient préalablement, recouvert d'un bandeau ne le permettant donc de ne pas voir !

Lors de ces "ateliers", sans le savoir les enfants répondent à "des devinettes obscènes et sont même photographiés en secret".

Ceci va se répéter pendant trois mois, jusqu’au jeudi 19 mars 2015 ou une petite fille soulève son bandeau.

Raymond Feyssaguet , maire de la commune raconte qu'elle se serait levée et par curiosité enfantine, serait aller derrière le paravent.

Le soir même, cette petite fille décrit en utilisant ses mots d'enfant, l’agression d’une de ses camarades.

Le lendemain matin, à 7 h 30, se retrouve à la gendarmerie les deux premières victimes , les parents déposeront plainte.

Tout cela, malgré qu'il avait été pourtant précédemment condamner pour recel d'images pédopornographiques, condamnation qui n'avait jamais été transmise à l’Éducation nationale !

Pour preuve, début juillet 2005 et fin juillet 2006, Farina avait consulté sur son ordinateur, à plusieurs reprises, un site au contenu pédopornographique, des « images de personnes asiatiques prépubères ».

A ce moment là, il enseignait dans la banlieue lyonnaise, d’après un autre article paru dans "Paris Match" datant d'Avril 2015**.

Romain farina avait été une première fois mit en garde à vue en septembre 2007, devant les policiers il niera les faits , prétextant que son compte Internet avait été piraté.

Il sera à nouveau entendu en avril 2008 et reconnaîtra les faits cette fois.

66 enfants auraient été violés et agressés

Ce chiffre démontrant l'étendue de l'horreur mais n'est pas définitif puisque les enquêteurs ont procédés à d'autres auditions il y a peu de temps.

Les premiers actes commis par se prédateurs remonteraient à 2001, moment ou Romain Farina débutait sa carrière à Vénissieux (Rhône).

C'est à ce moment qu'une agression sexuelle présumée sur une fillette dont avait suivi une plainte, à cette période avait été classée sans suite mais elle est aujourd'hui jointe à l'instruction.

Outre les dires des enfants, les enquêteurs ont en leur possession des photos et films réalisés par Romain Farina lors de ses « ateliers du goût ».

Ces preuves ont largement entamées les base de sa défense, lui qui affirmait n'être jamais passé à l'acte avant l'année scolaire 2014-2015.

Accabler dans ses derniers retranchements, mit devant ses contradictions, il n'avait pas d'autres possibilités que d'avouer... malgré tout il conteste encore certains faits.

Lui qui déclarai après une condamnation en 2008, ne plus consommer des images pornographique à été confondu par l'exploitation de ses ordinateurs selon le journal en ligne "Le Parisien".

Il aurait utiliser des logiciels de cryptage lui garantissant l'anonymat d’accès au "Darknet" qui est une sorte d'Internet officieux bien connu des pédophiles.

C'est 28000 photos violentes et extrêmes qui aurait été retrouvées, des fillettes et même des bébés !

Il utilisait ces photos récupérées sur ce site pédophile pour se mettre lui même en scène en faisant des photomontages immondes, allant jusqu’à y coller les visages de ses victimes.

Il à même été retrouver sur un disque dur, des photos qui ont été saisi par les enquêteurs ou l'on verrait ses élèves dans les vestiaires pendant des de sorties à la piscine.

Il peut être susceptible d’être condamner à une réclusion pénitentiaire de vingt ans.

A.A.D

Articles Source : le Parisien du 29/03/2016 par Louise Colcombet et "Paris Match" du 10/04/2015

Vénissieux / Ville fontaine : Les terribles secrets de l'instituteur présumé pédophile qui a débuter sa carrière à Vénissieux

Cette affaire interroge légitimement les parents, les citoyens :


Quand la première fois était-on au courant des méfaits dégueulasses de ce dangereux individu ?


Est ce qu'il y a eu des responsables et/ou institutions officielles qui était d'une manière ou d'une autre au courant déjà à l'époque de ces agissements?

Si oui, qu'est ce qui à été fait ou plutôt pourquoi n'a -t-on rien fait d'une manière ou d'une autre légalement, pour arrêter ce carnage de la vie d'enfants ?


Son passage dans notre ville, Vénissieux, n'a-t-il donné suite à aucuns signalements de toutes sortes ?

Nous ne mettons en cause personnes, nous voulons savoir toute la vérité dans cette affaire.

Car nous sommes tous concernés en tant que citoyens, d'autant plus d'une ville ou cet homme aurait commis des actes inqualifiable humainement, sur des enfants.

Lien du site "Le Parisien" :

ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog