France/Algérie: Amnésique depuis 20 ans, un algérien de 73 ans retrouxe sa famille grace au à l'équipe d'une maison de retraite à Villeneuve-Loubet

par A . Dadi  -  5 Mai 2016, 18:46  -  #INFOS NATIONALES

Maison de retraite "Les Figuiers"
Maison de retraite "Les Figuiers"

Le début de cette belle fin d'une histoire qui aurait pu avoir une fin dramatique, a commencé il y a 3 ans, quand Rabah Djemmal un SDF de 73 ans est recueillie au Centre hospitalier Sainte-Marie de Nice (Alpes-Maritimes).


C'est un homme perdu dans sa mémoire, esseulé dans les rues de Nice où il y mène une existence de SDF.


Il ne souvient de rien, son passé s'est envolé dans les méandres de sa mémoire, plus aucun souvenir des siens, de sa vie antérieure, ne connaissant qu'une seule chose de lui-même, son nom : Rabah Djemmal.


Dans le cadre de l'aide sociale on lui trouve une place dans une maison de retraite spécialisée, " les Figuiers" ( Ehpad ) qui se trouve à Villeneuve-Loubet.


C'est là que cette errance douloureuse xers nul part pour ce vieil homme s’arrêtera.


Après son arrivée, on s'en occupe bien, à tel point qu'il retrouve une bonne forme, au regard de son âge et le parcours qu'il a eu.


Mais l'équipe encadrante ne va pas arrêter là, sa détermination à bien faire son travail pour "les ainés de l'humain".


Pousser par un réel professionnalisme qui va de paire certainement avec de l'humanité, de la compassion bien placée , l'équipe entame des recherches :

«On a retrouvé sa famille grâce à son titre de séjour et par le biais d’un livret d’épargne. Nous avons contacté sa banque, j’ai donné le numéro de compte et le monsieur m’a dit ‘oui, il est bien chez nous’. J’ai demandé s’il avait de la famille et des enfants. Il a alors prévenu les enfants de Rabah que nous avions appelés», raconte la directrice de l’établissement citée par Europe1.

	 Rabah Djemmal, entouré par le personnel des Figuiers, à Villeneuve-Loubet. (Cédits : D.R.)
Rabah Djemmal, entouré par le personnel des Figuiers, à Villeneuve-Loubet. (Cédits : D.R.)

De l'autre côté de Méditerranée la joie a pris la place à la souffrance, sa femme et ses enfants le croyaient mort !


Quelque temps après que la famille soit retrouvée, des photos lui sont envoyées puis la famille échange avec lui au téléphone et des profondeurs de la mémoire jaillissent certains souvenirs

Rabah Djemmai s'est envolé aujourd'hui pour l'Algérie, reprenant possession du file de sa vie en retrouvant les siens .

France/Algérie: Amnésique depuis 20 ans, un algérien de 73 ans retrouxe sa famille grace au à l'équipe d'une maison de retraite à Villeneuve-Loubet

Cette histoire humaine n'aurait peut-être jamais connu cette fin heureuse sans l'acharnement en particulier de la directrice de l'établissement des figuiers, Madame Bahia Louhichi.


Lui dire bravo serait un euphémisme, nous préférons lui souhaiter beaucoup, beaucoup d'amour a elle est les siens, ainsique tous ses collégues qui ont contribués à aider le pére de famille M.Rabah Djemmai.

A.A.Dadi