Vénissieux/Saint Fons/St Priest, Loi du (sous) travail / 49.3: Dans le registre "moi président " je vous la ferme. Le député Blein parle d' "une vrai loi de progrès social", M.Benkhalifa 1er des socialiste de Vénissieux, fustige les frondeur et parle de "discipline".Ces deux pro-gouvernement seront fidèles à Hollande et Valls jusqu'au bout .

par A . Dadi  -  13 Mai 2016, 15:48  -  #INFOS NATIONALES, #INFOS LOCALES VENISSIEUX

À première vue, les jeux semblent faits concernant l'adoption définitive de la loi Valls (alias El khromi pour le public), sacrée par un "déni de démocratie", le 49.3, comme le définissait un Hollande quand il était encore socialiste.


À l'époque il s'agissait de la réforme sur le CPE ( Contrat premier embauche), proposé par la droite et qui ironie du sort était bien moins pire dans ses conséquences sociales que la loi actuelle qui fait débat.


L'ancien candidat Hollande devenu président en laissant faire son sinistre Premier ministre avec le 49.3, aurait pu nous dire "moi président je..." vous la ferme !


Toujours autant burlesque ( si ce n'était que nos vies sociales en dépendent) le même Valls, l'une des têtes pensantes des néo-cons socialistes qui alignent leur politique sur les USA, avait tenté de restreindre a minima l'utilisation de l'article 49 alinéa 3.


À ce moment, il était lui et ses suiveurs socialistes, "plus démocrates" puisque dans l'opposition face à Nicolas Sarkozy ( réforme constitutionnelle de 2008) avec qui aujourd'hui leurs similitudes économiques, de politiques étrangères...sont frappantes.


À croire qu'ils appartiennent à un mêmes courant de pensée politique, sensible aux même organisations influentes qui pèsent dans le débat politique mais ne représente en rien le peuple dans son entièreté et dans TOUTE sa diversité.


Cette salade politique partisane, a au final toujours la même saveur amère pour ceux qui y ont cru.

Meme si nous ne sommes pas communiste , l'intervention du député André Chassaigne sur ce sujet là est juste

La loi ayant été présenter avec l'utilisation de l'article 49.3 est donc comme le prévoit la constitution, réputé adopté en première lecture par l'Assemblée nationale.


Pour autant il n'est pas sûr que tout ceci soit fini et que de multiples rebondissements n'aient pas lieu.


À commencer par la continuité du parcours parlementaire que doit suivre cette loi, puisqu'elle devra être examinée par la commission des affaires sociales du Sénat**, passera devant les sénateurs le 14 juin et reviendra à l'assemblée en juillet pour être soumise à nouveau à un vote qui sera celui-ci définitif qu'en a son adoption.


Elle reviendra sans doute de son passage au sénat majoritairement de droite, vidée de beaucoup de son contenu initiale et là plusieurs cas de figures peuvent se présenter :


1- la majorité gouvernementale socialiste parlementaire approuve le texte et donc promulgue une loi du travail allant dans le sens d'une démarche économique de droite libérale.


On pourrait croire que c'est ce scénario-là qu'avaient envisagé les Valls and Co du gouvernement.


En effet, d'une pierre deux coups :


On fait une loi ultralibérale du travail, on y ajoute pour calmer les ardeurs de l'aile gauche des points "plutôt de gauche".


On passe en force avec le 49.3, pour éviter de se faire "flinguer" par les irréductibles authentiques frondeurs de gauche et la motion de droite.


On sait que le sénat majoritairement de droite va se faire un malin plaisir à épurer un max les clauses protectrices concernant le travailleur.


Retour à l'assemblée pour un vote définitif et comme si cette loi était passée par une machine à laver les protections du statut dès les travailleurs.

La voilà là, presque telle qu'elle avait été initialement proposer par Valls et en devanture publique par Mme El Khromi.


La tarte à la crème au peuple est faite, manger braves gens, le socialisme "canada dry"*** des Hollande, Valls, Blein, Benkhalifa, vous souhaite bon appétit !

Bruno Le Roux président du groupe socialiste à l'assemblée,, Lotfi Ben Khelifa responsable du PS à Vénissieux, Yves Blein député PS de la 14 ème circonscription (photo: Journal Expression de Vénissieux)
Bruno Le Roux président du groupe socialiste à l'assemblée,, Lotfi Ben Khelifa responsable du PS à Vénissieux, Yves Blein député PS de la 14 ème circonscription (photo: Journal Expression de Vénissieux)

2- le gouvernement et ses parlementaires aux ordres politiquement, disciplinés comme le veut et dit par ses déclarations**** M. Benkhalifa représentant du PS à Vénissieux et le député de la 14èmè circonscriptions M. Blein qui ose dire que cette loi est "une vraie loi de progrès social".*****


Tous deux de fervents défenseurs du gouvernement, loyaux malgré la révolte sociale qui gronde de plus en plus.


Cet etablisment politique si le 49.3 est brandi à nouveau par le chef du gouvernement Valls qu'ils soutiennent, peut encore là aussi une nouvelle fois s'exposer à une motion de censure avec le risque cette fois du ralliement de la droite et des frondeurs .


C'est pourquoi l'on voit déjà peser la menace de sanctions sur les 28 courageux députés socialistes (pour le coup pour nous eux sont des vrais !), eux qui ont osé rester en cohérence avec leurs idées, leur engagement politique vis-à-vis d'une population fragilisée socialement, en particulier les citoyens des quartiers populaires .


La trique des sanctions pour mettre au pas, est la seule réponse politique des amis partisans de M. Blein et M. Benkhalifa, ces socialiste disciplinés face à la volonté des chefs.

Le peuple contre, dans une très grande majorité selon l'ensemble des sondages, peut attendre lui d’être entendu par ces politiciens.


C'est parce que rien n'est fini justement et que peut être la tempête sociale et politique ne fait que commencer, qu'il y a panique à bord du navire socialiste tel un titanic politique.


Ne dit-on pas que la démonstration de force est souvent signe de fragilité, de peur ?

Pour notre part quelque soit la finalité que prendra l'épisode "loi du travail", après les innombrables enfumages politiques permanents dans des polémiques volontairement mises en place et entretenues comme :

Le débat autour de la déchéance de nationalité, de l'amalgame permanent en traitant du voile, de l'islam, des sorties médiatiques scandaleuses de ministre...


Tout ceci doit se solder pacifiquement et démocratiquement dans les urnes lors des prochaines élections.


Espérons tout de même que cette façon de faire de la "politique" par ces "responsables" politiques ne nous amène pas au chaos social d'ici là.


Parce que cela a tout l'air d'aller dans ce sens-là.


A.A.Dadi


*NDLR : pour nous, nous sommes dans une "république des partis", qui se trouve bien loin de la République démocratique et réellement représentative du peuple dans toute sa diversité. Sans exclusive !


**Elle est présidée par Alain Milon (Les Républicains)


***Nom d'une boisson gazeuse, qui ressemble à de l’alcool mais qui ne l'est en rien. Elle semble seulement le paraître.


***** post Facebook public ou le député Y.Blein écrit "Cette loi est une vraie loi de progrès social" :
Vénissieux/Saint Fons/St Priest, Loi du (sous) travail / 49.3: Dans le registre "moi président " je vous la ferme. Le député Blein parle d' "une vrai loi de progrès social", M.Benkhalifa 1er des socialiste de Vénissieux, fustige les frondeur et parle de "discipline".Ces deux pro-gouvernement seront fidèles à Hollande et Valls jusqu'au bout .
Photo d'un post Facebook public du représentant du Parti socialiste à Vénissieux qui s'en prend aux 28 députés Frondeurs qui ont fait face à la politique de Valls, Macrron, Rossignol et compagnie, parlant de "discipline":
Nous mettons une photo au cas ou il serait effacé :
Vénissieux/Saint Fons/St Priest, Loi du (sous) travail / 49.3: Dans le registre "moi président " je vous la ferme. Le député Blein parle d' "une vrai loi de progrès social", M.Benkhalifa 1er des socialiste de Vénissieux, fustige les frondeur et parle de "discipline".Ces deux pro-gouvernement seront fidèles à Hollande et Valls jusqu'au bout .
Voici la photo des commentaires de facebookeur qui ont écrits en réaction au post concerné du profil public de M.Benkhalifa :
Vénissieux/Saint Fons/St Priest, Loi du (sous) travail / 49.3: Dans le registre "moi président " je vous la ferme. Le député Blein parle d' "une vrai loi de progrès social", M.Benkhalifa 1er des socialiste de Vénissieux, fustige les frondeur et parle de "discipline".Ces deux pro-gouvernement seront fidèles à Hollande et Valls jusqu'au bout .
Vénissieux/Saint Fons/St Priest, Loi du (sous) travail / 49.3: Dans le registre "moi président " je vous la ferme. Le député Blein parle d' "une vrai loi de progrès social", M.Benkhalifa 1er des socialiste de Vénissieux, fustige les frondeur et parle de "discipline".Ces deux pro-gouvernement seront fidèles à Hollande et Valls jusqu'au bout .
Vénissieux/Saint Fons/St Priest, Loi du (sous) travail / 49.3: Dans le registre "moi président " je vous la ferme. Le député Blein parle d' "une vrai loi de progrès social", M.Benkhalifa 1er des socialiste de Vénissieux, fustige les frondeur et parle de "discipline".Ces deux pro-gouvernement seront fidèles à Hollande et Valls jusqu'au bout .

Une erreur à été commise lors de l'enregistrement de cet article. Les like et commentaire concernant cet article se trouvvvent sur la page facebook : Dadi Arar