Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Vidéo émouvante)Les crimes contre l'Humanité de Sétif, Guelma Kherrata


Il y a 71 ans, la France coloniale massacrait lâchement 45 000 algériens.

Le jour même ou la France fêtait la libération et la victoire contre le nazisme, au nom de la République 45 000 algériens furent massacré à Sétif, Guelma et Kherrata, quelques mois après le massacre de Thiaroye (Sénégal), inaugurant ainsi un nouveau cycle de meurtre de masse dans les colonies.

Les massacres du 8 mai 1945 témoignent clairement de la volonté sanglante de l'Etat français à asseoir son pouvoir contre la volonté des peuples opprimés de se libérer du joug colonial. Par cette marche, c'est la mémoire de toutes ces personnes que nous célébrerons, la mémoire de leurs luttes pour la dignité, notre dignité.

Malheureusement, nous savons trop bien comme les massacres peuvent se répéter et aujourd'hui en France, les discriminations, l'islamophobie, la xénophobie et le racisme sont en marche contre tout un pan de la société. Les politiques n'ont plus aucune retenue, ils déversent chaque jour un tas d'infamie et de polémiques qui tendent à faire des musulmans un corps étrangers qu'il faudrait exclure.

Des étrangers, avec ou sans papiers, des gens du voyage, des musulmanes et musulmans sont harcelés par des campagnes de stigmatisation, par les politiques d'Etat discriminatoires, et par des politiques locales arbitraires. La négation des massacres d'hier font le racisme d'aujourd'hui !

Venez rejoindre LE RASSEMBLEMENT CITOYEN ce dimanche 8 MAI 2016 à 18H place Gabriel Péri (Métro Guillotière) pour la mémoire, la liberté et l'égalité pour tous.

Abdelaziz Boumediene

· 18h00 : Dépôt d’une gerbe florale devant la place de la guillotière en hommage aux 45000 hommes ,femmes et enfants Algériens...
Contact: Abdelaziz Boumediene pour le Collectif pour la memoire et la citoyennete Tel: 06 59 36 41 51

(Vidéo émouvante)Les crimes contre l'Humanité de Sétif, Guelma Kherrata

L'écrivain Kateb Yacine a vécu dans sa chair la terrible répression à Setif survenue au lendemain de la fin de la Seconde guerre mondiale.

L'éternel perturbateur, l'immense poète, dramaturge Kateb Yacine était au cœur des manifestations de mai 1945.

Il en est sorti marqué à jamais et nous a laissé un témoignage d'une grande force.

"Le vrai poète, même dans un courant progressiste, doit manifester ses désaccords.

S’il ne s’exprime pas pleinement, il étouffe.Telle est sa fonction.

Il fait sa révolution à l’intérieur de la révolution politique ; il est, au sein de la perturbation, l’éternel perturbateur.

Son drame, c’est d’être mis au service d’une lutte révolutionnaire, lui qui ne peut ni ne doit composer avec les apparences d’un jour.

Le poète, c’est la révolution à l’état nu, le mouvement même de la vie dans une incessante explosion", avait-il affirmé.

Le document que nous proposons n'a rien d'inédit. Il est accessible sur le net.

Sa publication s'explique par notre volonté de rappeler cet écrivain et à travers son témoignage les massacres dont sont responsables les soldats français appuyés par des milices coloniales dans l'est algérien en mai 1945.

(lematindz )

(Vidéo émouvante)Les crimes contre l'Humanité de Sétif, Guelma Kherrata

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article