Vénissieux Minguettes :Caillassage,Tires flash-balls et de grenades lacrymogènes lors d'interventions de la police

Photo d'illustration sans rapport avec les faits ci-dessous

Photo d'illustration sans rapport avec les faits ci-dessous

Dimanche 4 décembre 2016 des policiers de la brigade de sûreté territoriale auraient utilisé des flash-balls et des grenades lacrymogènes dans le quartier du boulevard Lénine à Vénissieux...


Alors qu'ils inspectaient les espaces de la cage d'escalier du 25 boulevard Lénine, ils auraient vu un homme qui se sauvera après les avoir aperçus.


Les agents se seraient mis à sa poursuite jusqu'à pouvoir l'arrêter, d'après le journal " Le Progrès" suite à cette interpellation ce sont 415 grammes de résine de cannabis et la somme de 345 euros qui auraient été saisis.


Au moment de leur départ du secteur, ils auraient fait face à un caillassage, à ce moment-là, d'après les faits rapportés, les policiers auraient fait usage de flash ball et grenades lacrymogènes plusieurs fois .


Mais ce n'est pas fini, une nouvelle fois plus tard dans la soirée mais là au 27 boulevard Lénine, le même type de scène aurait eu lieu .


En effet un homme après les avoir vus et prenant la fuite, aurait pendant sa course jetée dans un buisson des sachets dans lesquels s'y aurait trouvé 150 g de résine et d’herbe prêts à la vente selon l'article.


Là encore une nouvelle fois les policiers se seraient fait caillasser, ils auraient encore une fois dû utiliser leurs flash-balls ainsi que des lanceurs de balles de défense.

A.Dadi

(source: Le Progrès)

Sur un marché évalué à deux milliards d'euros concernant les drogues d'après le ministère de l'intérieur.

 

 Pour l'O.F.D.T ( Observatoire français des drogues et des toxicomanies) , le business du cannabis à lui seul représenterait entre 800 et 900 millions d'euros.

 

Un semi-grossiste de cannabis gagnerait entre 250 000 et 550 000 euros par an, tandis qu'un revendeur perçoit entre 35 000 et 77 000 euros.

 

Tous les autres, la plupart des jeunes appréhendés dans les cités sont des « smicards du business ».

 

En tout, 50 000 petits dealers gagneraient moins de 1 000 euros par mois.

 

Cette partie de la jeunesse détruit, s’autodétruit socialement, physiquement pendant que les très gros trafiquants qui ne sont pas au bas des tours mais dans des endroits cossus souvent à l'étranger, sont tranquilles.


Au lieu de mettre les moyens conséquents à la hauteur dans l'investigation pour agir à la source du mal, l'on agit sur ses conséquences finales au niveau des populations pauvres, les petits dealers, sans aucune efficacité.


Les mêmes scènes, les mêmes escarmouches de violences urbaines, arrestations etc.depuis des années pour le même " résultat ", sinon pire.


L'on traite en agissant ainsi le " menu fretin ", la petite délinquance aussi importante soit ces répercussions sur le climat social, le quotidien dans ces quartiers.


Comment se fait-il qu'autant de tonnes de drogue puissent aussi facilement rentrer sur le territoire national depuis des décennies?


Que l'on ne vient pas dire c'est à cause des frontières ouvertes, déjà avant cela en était le cas, cela n'explique rien de tout cela !


Si l'on voudrait que " pourrit ", que s'autodétruit touché par plusieurs maux une partie du corps social qui fait ce pays, celui des quartiers populaires, l'on s'y prendrait pas mieux, non ?


Cette interrogation nombreux sont les habitants pour ne pas dire la majorité, qui se l'ont posé, seul ou lors de discussions en famille, entre amis des quartiers.


L’impression qu'on laisse une auto-destruction se généraliser, que les pouvoirs institutionnels, politiques...de ce pays ne luttent jamais sur les causalités des maux qui nous touche mais donne l’impression "d'agir" seulement sur leurs conséquences.


Sans qu'au final rien ne s'améliore à tous les niveaux, faisant ainsi qu'un pan entier de nos jeunes se retrouve dans des trafics, des dérives en tous genres.


Aurait-il été de même s'il s'agissait de la jeunesse issue des beaux quartiers, d'origines non ostracisées...?


Bien sûr que non, dire le contraire serait mentir !!

 

A.D

Article relatif à ce type de sujet :

ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog