Aulnay-sous-Bois : Le commissaire d'Aulnay-sous-bois condamné par le passé dans une affaire similaires à celle de Théo

Aulnay-sous-Bois : Le commissaire d'Aulnay-sous-bois condamné par le passé dans une affaire similaires à celle de Théo

C'est dans sa parution du 13 février que le journal L'Humanité, fait la révélation reprise par plusieurs journaux que le commissaire divisionnaire d’Aulnay-sous-Bois avait été déjà condamné pour des faits semblables au drame qu'a connu le jeune Théo.

En effet il a été condamné en 2008 pour “non-empêchement d’un délit” : un des policiers sous ses ordres à l'époque avait menacé de “sodomie” un automobiliste.

Lors des faits en février 2004, alors que Vincent Lafon est adjoint de la brigade anticriminalité (BAC) de nuit à Paris, une course-poursuite à lieu visant un chauffard, elle se terminera par l'arrestation d’un homme.

Là aura lieu des violences policières sordides comme en témoigne un article du journal "Le Parisien" du 15 mars 2008 ( lien de l'article en bas de page).

Le prévenu “avait été frappé, dénudé puis humilié par certains fonctionnaires ... sous les yeux de dizaines de collègues.

A cette époque déja ( NDLR : ...et bien d'autres fois ),  l'interpellation avait "...entraîné une polémique nationale sur les dérapages policiers".

Un agent de police avait avoué avoir effectivement “placé un cerceau enjoliveur” entre  les fesses de l'homme interpellé, pire cette personne avait dit avoir été  “menacé de sodomie”.

M.Vincent Lafon qui était là, présent lors de ces agissements n'avait témoigner aucunes oppositions, rien fait pour que cela n'est pas lieu ou au moins que cela s'arrete.

  Pour ces faits il fut condamné à un an de prison avec sursis, plus un an d’interdiction d’exercer pour “abstention volontaire d’empêcher un délit”. 

Il est en poste à Aulnay-sous-Bois depuis le début de l’année 2014.

Aujourd'hui nous sommes en 13 février 2017, cela fait 11 jours qu'a eu lieu le contrôle d'indentité très violent aux conséquences graves pour lui.

Les quatre policiers qui sont impliqués dans l'affaire Théo même si il n'était pas sur les lieux au moments des faits, étaient sous son commandement.

Puisque les agents concernés font partis d'une brigade de sécurité (BST) qui est rattachée au commissariat d'Aulnay-sous-Bois, donc de son commissaire divisionnaire, M.Vincent Lafon.

Capture d'écran d'un tweet de l'article du journal "L'Humanité" :

Aulnay-sous-Bois : Le commissaire d'Aulnay-sous-bois condamné par le passé dans une affaire similaires à celle de Théo

Captures d'écran de l'article du journal "Le Parisien " du 15 mars 2008 :

1

1

2

2

3

3

ICI Vénissieux © 2014 -  Hébergé par Overblog