Vidéo/TV : Des artiste dénonce l'insulte raciste de "bamboulas" et se font solidaire de Théo, Adama Traoré en pleine cérémonie des Vistoires de la musique.

par A . Dadi  -  11 Février 2017, 15:03  -  #INFOS NATIONALES, #SOCIETE

Vidéo/TV : Des artiste dénonce l'insulte raciste de "bamboulas" et se font solidaire de Théo, Adama Traoré en pleine cérémonie des Vistoires de la musique.

Lors de la cérémonie des victoires de la musique qui ont eu lieu ce vendredi 10 février 2017 au Zénith de Paris, deux prises de paroles engagées sont intervenus et ont ramené la réalité grave que traverse ce pays dans cette fête de paillette.


Il y a été fait référence à l'atroce affaire du jeune Théo et aux propos aux relents racistes, inacceptables lors de l'émission "C dans l'air" sur la 5, de Luc Poignant, chargé de communication du syndicat Unité SGP Police, qui a osé dire sans honte, semblant avoir un air goguenard que "Bamboula, ça reste encore à peu près convenable" comme insulte !

C'est d'abord le coréalisateur du clip de Jain Makeba ( la victoire du clip), Olivier Bassuet, qui prenant la parole au moment de la remise du prix de l'artiste qu'il soutient , qui réclamera justice pour le jeune Théo et condamnera en s'adressant à sa fille les dires de ce Luc poignant.


« Makeba c’est une artiste qui a lutté contre l’apartheid, donc on lui a rendu hommageEt surtout aujourd’hui ça a une saveur particulière parce qu’on traverse des moments troubles. Et je voulais dire à ma fille qu’on n’est pas des bamboulas et qu’on est tous des Théo, et qu’aujourd’hui je veux croire en la justice »..

 

Cette allocution qui fait du bien, parce qu'elle nous fait voir des personnes du showbiz artistique, qui osent dire et condamner, combattre cette deliquescence haineuse qui touche toutes les strates de la société française.


Elle sera suivi par celle émouvante de la chanteuse Imany, nommée dans la catégorie Artiste féminine de l'année, lors des Victoires de la musique 2017, qui déclara, après un avoir chanter des morceaux de ses deux tubes dont Be So Shy et Silver Lining (Clap your hands ) :


« On se doit d’être les voix de ceux et celles qui n'en n’ont pas .On se doit de ne pas prendre la démocratie pour acquit . On se doit de demander des comptes à nos élites, on se doit de demander des comptes à la police, on se doit de demander la justice »

« On se doit de demander la justice pour Théo, la justice pour Adama (NDLR : Traoré , mort lors de son interpellation en juillet 2016), la justice pour tous ceux dont on ne parlera pas, la justice pour vous et moi ! »

Ces deux personnalités devraient servir d'exemples à suivre par nombre d'artistes issus des quartiers populaires qui se font très timides , pour ne pas dire plus, alors qu'il y a urgence en particulier avec ceux qu'ils vivaient il y a des années et qui ont souvent permis le décollage de leurs carrières, les quartiers populaires, leur population.


Force et honneur citoyenne à Imany et Olivier Bassuet, ce soir-là.

Pour ICI Vénissieux Dadi.A

Article traitant des propos de luc Poignant :