(Article Audio) L'entraineur à l'AS Minguette, Karim Leghrib revient sur les incidents qui ont eu lieu lors d'une rencontre FC Chaponnay / AS Minguettes

par A . Dadi  -  31 Mars 2017, 19:47  -  #INFOS LOCALES VENISSIEUX

 

Dans un article audio paru récemment sur notre site ICI Vénissieux le site indépendant des quartiers Vénissieux, site que vous trouverez par une simple recherche google en tapant ICI VENISSIEUX.

 

Nous vous informions donc dans cette publication audio, d'incidents sérieux qui auraient lieu dimanche dernier 26/03 dans une enceinte sportive  à Chaponnay à l'occasion d'une confrontation footballistique de promotion d’honneur régional entre une équipe du FC Chaponnay et une de notre club à Vénissieux, l'AS Minguettes.

 

En résumé, selon des versions parut dans la presse locale, alors que l'AS Minguettes mène 1 / 0 et que tous se passe le plus normalement du monde, les joueurs de l'AS Minguettes sont concentrés sur leur match  .

 

A la 63e minute, il se passe ce qu'il passe très regulièrement dans un match,  un mauvais tacle est fait par un joueur vénissian qui prend un carton rouge et est donc expulsé du terrain par l'arbitre.

 

Là la situation aurait dégénère, la tension serait fortement monter du côté de supporteurs Chaponnay, qui selon un article de LYONCapitale,  " auraient lancé des insultes à caractère raciste aux joueurs vénissians" .

 

Cela aurait été suivi d'après des publications du journal le Progrès et LyonCapitale , "d'une bagarre entre des joueurs vénissians et des supporteurs chaponnaysards" et pour laquelle il aurait fallu d'après un extrait d'écrits du Progrès  : "l’intervention de trois voitures de gendarmerie et un équipage des pompiers ".

 

Le site Lyoncapitale  précisait qu'une enquête de police était en cours.

 

Le président du FC Chapponay M. Gilles Urbinati et M.Nourredine Kari, directeur sportif de l’AS Minguettes se sont exprimé sur cet événement,vous pourrez avoir le contenu de ces propos en en écoutant ou lisant l'article correspondant sur le site ICI Vénissieux et qui a pour titre Incident dud FC Chapponay-Marennes/ AS Minguettes, un élu FN s'en mêle.".

 

En effet un représentant du FN à comme par hasard,  communiqué par voie de presse, pour être précis dans un article de LyonCapitale, et dont là aussi vous trouverez les dires dans l'article que nous venons de vous citer.

 

Mais l'intérêt de notre publication du jour n'est pas ce front nationaliste qui de notre point de vue fait preuve d'opportunisme politique en voulant surfer et exister médiatiquement à travers cette actualité locale , les élections législatives étant très proches et certains sont prêts à beaucoup de choses pour faire parler d'eux.

 

Pour nous, c'est notre opinion en tant que site des quartiers populaires, nous en avons rien à faire de ces gesticulations politiques attendues.

 

L'important aujourd'hui est l'interview de l'entraineur Karim Leghrib  paru sur le site monfoot69.fr le 30/03 et qui donne une version autre du déroulement des faits.

 

Il y est dit qu'il est très affecté, dépité par la tournure qu'a  prise cet événements sportif qui à viré dans la violence,  l'entraîneur vénissian connu par nombre jeune des Minguettes et pas seulement, pour son sérieux dans l'investissement à remplir sa mission d'entraineur et n'oubliant jamais son aspect pédagogique d'éducateur sportif, livre là ce qu'il a vécu dans ce moment difficile .

 

Karim Leghrib dans cet article du monfoot69, dit que le match jusqu'à l'instant qui fera tout basculer, se passait très bien.

 

Pour preuve il déclare qu'a la mi-temps les deux équipes ont regagné ensemble les vestiaires et ceci sans aucun problème.
 
Cela serait seulement, alors que son équipe mène 1 à 0 face au Fc Chaponnay et qu'un de ses joueurs se fait expulser, comme nous vous l'avons déjà dit, suite à une faute de jeu dangereux, un très vilain tacle.
 
Au moment ou ce joueur se rend aux vestiaires, l'entraineur de l'AS Minguettes déclare qu'il voit à cet instant un attroupement.
 
Il lui aurait été rapporté que ce joueur a été victime d’insultes raciales et c'est pour lui ce qui aurait déclenché , fait que la situation part en vrille, sombre dans une violence.

 

Il témoigne de sa tristesse à avoir vu une telle fin à une joute sportive,, lui et ses joueurs étaient venus pour jouer au foot, gagner des point pour leur maintien en terme de classement alors que leurs adversaires du jour, eux, jouaient la montée .

 

Karim Leghrib continu pour démontré que l'équipe de l'AS Minguettes, ses joueurs, n'avaient aucuns intérêt, raisons quelles qu'elles soient à ce que la situation dégénère, bien au contraire même , puisque ce jour-là ils étaient " chez le leader et nous nous étions même procuré l’occasion de faire le break"
 
Il expliquera qu'il n'y a pas de problème entre lui et l'entraineur du FC Chaponnay avec lequel il a eu une communication téléphonique.
 
L'entraineur de l'AS Minguettes dit d'après ce qu'il aurait compris que : " ça n’est pas la première fois qu’il y a ce type d’incident là-bas. Les supporteurs sont là pour encourager leur équipe, pas pour dénigrer celle d’en face."
 
Il indique qu'il avertit toujours ses joueurs face au potentiel comportement des publics adverse et que cette saison ils n'ont eu jusque là aucun problème cette saison lors de matchs se jouant à l’extérieur.
 
Karim Leghrib prenant l'exemple de deux déplacements en Ardèche, lors desquels ils ont joué en présence de 200 personnes à chaque match disputé.
 
Il n'y a eu aucun incident d'aucune sorte puisque comme il le dit tout s’est bien passé.
 
Ajoutant , " On s’est fait chambrer certes, mais c’est resté dans le domaine du foot. On a même perdu et il n’y a eu aucun problème."
 
Cette interview finit par une précision à laquelle il tenait et qui est importante par rapport à tous ce qui a été dit sur cette affaire : "lorsque les gendarmes sont arrivés au stade, tous mes joueurs étaient rentrés dans le vestiaire, hormis celui qui était blessé. »

 

A ICI Vénissieux, si les faits d'injures raciales sont avérés, cela n'aurait  rien de surprenant que cela soit arrivé dans le cadre d'un match de foot.

 

Les provocations haineuses , inacceptables, intolérables et souvent aussi provocatrices d'incidents, deviennent de plus en plus légion dans les enceintes du foot mais pas que, amenant même dans la sphère professionnelle du football, des joueurs à rentrer dans une colère humainement compréhensible parce que victime de quolibets les plus vils de certains que l'on ose appeler supporteurs et dont les cerveaux, ce qui en reste du moins, sont gangrénés, conditionnés par un climat des haines entretenues, fabriqué par un discours de politiciens qui ne sont pas cantonné que dans les seuls camps politiques de droite et d'extrême droite, il y en a aussi à gauche et à l'extrême gauche.

 

Ces irresponsables "politiques", ne sont que des pyromanes qui mettent le feu au peu de restant de cohésion nationale qui reste.

 

Ils sont , eux et les pseudos penseurs , polémistes qui ont nourri cette beaufitude généralisée, les vrais responsable d'une telle situation dans ce sport qui devrait être une fête.

 

Ce qui se passe dans le football est un indicateur parmi d'autres, d'une dérive raciste généralisée dans la société.

 

 

 

(Article Audio) L'entraineur à l'AS Minguette, Karim Leghrib revient sur les incidents qui ont eu lieu lors d'une rencontre FC Chaponnay / AS Minguettes