Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Vidéos pas vues TV) VIOLENCE SUITE A LA MORT D'UN HOMME ABATTU PAR UN POLICIER

(Vidéos pas vues TV) VIOLENCE SUITE A LA MORT D'UN HOMME ABATTU PAR UN POLICIER

Ces événements font suite à l'intervention de la Bac dimanche soir dans un appartement du XIXe arrondissement de Paris , la police a tué lors d'une intervention policière un homme chez lui,Liu Shaoyo, 56 ans, père de 5 enfants.

  Cela serait pour un différend familial que la police aurait été appelé, selon la police c'est par «légitime défense» qu'un des policiers de la BAC a tiré sur ce père de famille, qui aurait tenté de s'en prendre à l'un de ses collègues.

La famille réfute complètement cette version des faits, deux des filles de la victime qui auraient vu le père se faire abattre, affirment que le policier aurait tiré à peine après que la porte a été ouverte.

Le père occupé à découper du poisson, n'a pas eu le temps de faire un mouvement, que le tire serait parti.

Selon l'avocat de la famille, Shaoyo Liu "n'a porté aucun coup" et " ne s’est pas précipité " sur les policiers.

Il assure que la police a « tiré sans sommation », au niveau de la poitrine.

Le Parisien a recueilli le témoignage d’une des filles de la victime. « Vers 20 heures, ma petite sœur a entendu frapper à la porte. Elle a regardé le trou de la porte et elle a vu deux hommes et une femme armès . Mon père est arrivé à la porte avec les ciseaux qu’il avait pour s’occuper du poisson qu’il cuisinait. Les coups à la porte sont devenus de plus en plus forts. J’ai crié : calmez-vous, faites moins de bruit. Mais rien n’y a fait. Ils ont défoncé la porte, le coup est parti et mon père s’est retrouvé au sol.

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) entendra aujourd'hui dans l'après-midi la famille de Shaoyo Liu.
 
Très vite cette nouvelle dramatique circule sur les réseaux, en particulier ceux de la communauté chinoise, ce qui a abouti au rassemblement d'un grand nombre de personnes devant le commissariat, pour marquer leur solidarité et aussi exprimer leur révolte...les coups de matraque ont commencé  peu de temps après



 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article